Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • raulvolfoni
  • joueur de cash game NL50 et 100
  • joueur de cash game NL50 et 100

Recommander

logo2

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 10:16
Enfin, je le tiens !! Et celui ci est de toute beauté. vous pouvez pas savoir quel plaisir il ma provoqué !!! Une vraie jouissance ..... Mais de quoi donc s'agit'il

J'ai infligé un bad beat à un vilain . Si si, moi aussi je peux le faire !! Ca fait juste 3 mois que cela m'était pas arrivé - enfin je veux dire dans ce sens là, vous m'aviez compris... Le ptit coup de chance au bon moment qui fait basculer une session cash game en positif ou qui permet de passer la bulle d'un tournoi en toute sérénité.

Il s'agit en fait de mon tournoi fétiche 10+1$ de 20h00 sur PS. Voici le compte rendu des mains clés :

Je double au bout d'1/2 heure avec paire de 10 face à un furieux qui me call avec 6 et 3 pareilles sur baby flop (au flop il a touché une middle paire avec son 6 ....).

Puis la main clé où pour une fois la chance me sourit :

Vilain a relancé preflop 4bet en UTG+1. Je call et le flop est splendide. Il mini raiseque j'interprete comme une faiblesse. Je suis certain d'être devant car je le vois sur une paire moyenne ou sur un AQ voir AJ. De fait, je value bet en mini relançant à mon tour pour ne pas faire fuir le poisson. Il call.



Ensuite tout s'enchaine, turn 9 pour brelan magique du vilain, les tapis volent et c'est normalement parti pour un énième bad beat dans les dents pour bibi. Mais non, retournement de situation, et je double sur une river inattendue. Quel bonheur !!! Ca donnera une bonne leçon à cet abruti qui joue sur un flop AKx avec une paire de 9. Na !!

Après ce coup magnifique, je suis d'humeur badine et je call pre flop pour trouver des sets avec des K10s, des QJ, des paires moyennes mais je touche rien. Un petit coup gagné au shootdown avec 44 contre KJ et QJ joué très passivement.

Puis QQ en late position 3bet suivi par un limpeur. Flop pas terrible AJ4 dont 2 piques. Il call mon cbet. Turn : 3ème pique check check. Et je dois lacher l'affaire à la river qui pose un 4ème pique sur le board.

Je touche plus rien et mon tapis fond. Je joue un peu frileusement un AQ et un AK, je touche pas le flop, ne fait pas de cbet et me couche devant des relances pourtant pas très convaincante de vilain. A ce moment, je n'ai plus de profondeur de tapis. Si je bouge, je suis commited et j'ai pas envie de jouer mon tournoi à ce moment là.

Je trouve un joli coin flip 88 vs AJ qui me permet de doubler et respirer un peu. Je shove avec AQs et je ramasse un joli pot en faisant coucher une relance du bouton. J'ai 9000 chips sur BB de 500. Suffisant pour passer la bulle.

Comme d'hab, changement de stratégie avec le coktail ITM - short stack : agression en position et rentabilisation des grosses mains - illustration :
J7 au bouton all in pour ramasser les blinds.
KK en middle position, j'ouvre en mini raise pour pièger. Payé par small blind avec J10. Flop : J-10-6. Bye bye.


En synthétisant les mains clés de ce tournoi, on constate que :
 - j'ai gagné 3 mains importantes (paire de 10 contre un furieux - paire de 8 sur un coin flip et AK en infligeant un bad beat).
-  j'ai perdu 2 mains clés avec QQ (sur un board horrible) et KK (sous joué préflop et puni par un bad beat).

On se rend bien compte que la réussite d'un MTT se joue seulement sur quelques mains clés (entre 5 et 10) et que le facteur chance est primordial. Je suis persuadé qu'arriver en table finale sans gagner plusieurs coins flips ou infliger 1 ou 2 bad beats est tout simplement impossible.

Partager cet article

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires