Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • raulvolfoni
  • joueur de cash game NL50 et 100
  • joueur de cash game NL50 et 100

Recommander

logo2

17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 20:29

C'est quoi ce titre ?? Alors là, tu te dis que j'ai complètement craqué  ??? Maaaaaais non....... C'est un chtit clin d'oeil aux illuminés qui affirment que le poker en ligne est truqué et qu' en live les proba sont mieux respectées ....

 

Alors cette semaine, direction l’ACF pour une session de cash game. Bon c’est sûr le cercle parisien est sympa, mignon tout plein, mais ca devient relou d’attendre 1 heure et demi pour s’assoir à une table de 50 ou 100….. « Pas assez de croupiers me dit le régisseur ».

C’est le genre d’argument qui me laisse sur le cul. Franchement, au prix où ils sont payés (sans doute le smic ou à peine plus), vu le rake monstrueux qu’ils encaissent, tu penses pas qu’ils pourraient embaucher 1 ou 2 croupiers de plus ????

Bref, je suis d’abord appelé à une table 100 mais je n’y jouerais que quelques mains préférant rejoindre une table de 50 où une place se libère. Faut dire que la relance standard étant de 5 blindes soit 20 € sur la table de 100, je ne m’y sens pas très à l’aise ….


Me voici donc installé sur une table aux blindes 2/2 lorsque je touche QQ. Je relance 3 limpeurs oop à 20 € et suis payé les 3 fois. Bon, faut préciser qu’en live, les gugus aiment bien voir des flops….. Le flop justement est plutôt favorable quoique dangereux : AQT rainbow. Je cbet 32, premier limpeur shove 80, deuxième limpeur shove 86. Ca pue la quinte avec KJ mais bon 50 € à mettre, j’ai la cote pour mon tirage full LOL.

Attention les jeux : 1er limpeur AT, 2ème limpeur QT et le 3ème joueur dira avoir jeté un As. Donc, j’ai un seul out contre moi, le dernier As du paquet ……….93% de chances de gagner le coup. Mais, le croupier va nous sortir une turn et une river assez improbable. Voici donc le board : AQT K J ………….. pour un superbe partage ……. Grrrrrrrrrrrrrr

 

Capture-copie-29.PNG


Bon heureusement, la suite sera plus heureuse grâce à une belle livraison d’un jeune un peu trop fugueux. Il est vrai que le timing était mal choisi pour me relancer à tapis (alors que j’ai les KK) sur le flop Qxx avec un maigre T6o en main. 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 17:00

Nouvelle année, nouvelle cotiz à l'ACF. 100 boules, se font pas chier les responsables de l'ACF. Mais bon, le prix s'oublie, la qualité reste. On est sur les Champs quand même.

 

Pour cette première session de l'année, la table de 50 se fait désirer avec une liste d'attente longue comme le bras. Chier, je suis quand même pas venu là pour beurrer les sandwichs. Allez, on va gambler sur une 100, y a comme une odeur de friture par là bas.

 

A peine le temps de poser mes fesses sur le siège que je reçois AKo. Une relance à 20 suivi par un ancien qui joue au poker tout en faisant ses mots croisés. Véridique. C'est le moment de faire parler les jetons. Je vais te réveiller tout ce beau monde moi, je te garanti qu'ils vont entendre parler du Raoul jusqu'à Vesoul. Je balance un scud à 60. Payé par le 1er relanceur. L'ancien lève tout juste son pif de son magazine de mots croisés pour annoncer tapis pour 130€ .

 

Ce vieux renard n'aurait pas la prétention de me la faire à l'ancienne? Je ne lui donne guère de crédibilité. Je décoche un 5bet tapis pour isoler l'audacieux. Le premier relanceur tanque mais finit par folder. Rien ne va plus, les jeux sont fait, le croupier dévoile le board : J5K J 8. Je jète un oeil sur le facies de l'ancien et son petit sourire me dit rien de bon. Je viens de me faire enfumer un pot 300 € contre son AJ moisi. Ah ca commence fort l'année 2011

 

Je remonte la pente avec des petits coups par ci par là jusqu'à la donne suivante. Je complète au bouton avec QJ de coeur après un premier limpeur. Le blindeur, relance, nous sommes 2 à payer pour voir un flop sympa A7J m'offrant bottom paire + tirage couleur. Le blindeur cbet 20 et je paye juste. Turn magnifique K de coeur. Le blindeur met 26. Non mais à quoi il joue ce jeune branleur  M'en vais te le calmer vite fait !! Tiens qu'est ce tu dis de 60 ? Et lui de me retourner immédiatement tapis. C'est la fête du slip ici ou quoi ? Je paye bien évidemment et l'autre de me retourner une vulgaire double paire A7o. Je gagne ce joli coup qui me permet de repasser dans le vert.

 

Malheuresement, peu après, un chinois va me délester d'une partie de mes gains en chattant son brelan de 4 alors que j'ai pocket de T. Il mini raise mon cbet sur un board AJ4 rainbow. Vu qu'il avait juste limp/call ma mise pre flop, j'ai flairé le piège et n'ai pas insisté. A noter une erreur de sizing de ma part qui me fait perdre 20. J'ai cbet beaucoup trop fort. Sur un tel board, une mise moitié de pot aurait suffit.

 

Je termine cette première session à +42

 

 

Deuxième manche en fin de semaine. Je déboule à l'ACF et croise la petite Ness, responsable clientèle de l'ACF.

Capture-copie-19.PNG

 

Des petits seins qui pointent, des lèvres pulpeuses, des cuisses fuselées, elle me ferait presque tourner de l'oeil. Demande à Kof qui connait la demoiselle! Pour autant c'est pas le moment s'engourdir, j'ai 200 sacs devant moi et j'ai bien l'intention de les faire fructifier !!

 

Cette fois, j'ai trouvé une place sur une table de 50. A ma droite, un gambleur de première catégorie. Si j'avais pu lui poser un tracker sur sa tronche, ca donnerait quelque chose comme VPIP 90 - PFR 30. Un dingue !

 

J'observe ce furieux et attends la confrontation pour l'envoyer tout droit étudier un bouquin d'Harrington. L'occasion se présente très vite. Je relance 2 limpeurs avec AQo à hauteur de 22. Mon nouvel ami paye et nous voyons un très bon flop AT4. Je checke et comme attendu il bet 50. Souhaitant mettre fin à cette plaisanterie, je lui retourne mon tapis comme toute réponse. Je le vois se poser des questions, tortiller du cul. Ce con me demande si j'ai brelan......... Mais bon, les cons, ca ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait. Il se décide alors de rajouter 70, soit le restant de son tapis pour voir turn et river avec ................. T8. Du poker-roulette. Encore une fois, je vais me prendre une horreur, le croupier ayant la mauvaise idée de sortir une doublette du T au turn. 

 

Ca commence à me chauffer ces bads beats de l'espace à l'ACF. Les croupiers sont de mèche avec tonton ou quoi

 

Bon bref, je vais réussir à me refaire la cerise notamment grâce à un joueur particulièrement mauvais. Heureusement pour lui, il cave du minimum à chaque fois soit 50. En l'espace d'une heure, il va tout de même devoir recharger 6 ou 7 fois. Je gagnerai également un joli coup avec AA que je 3bet. Payé par le mauvais short stack et un autre gus. Je vais destacker ces 2 vilains non sans avoir quelques sueurs froides sur un board J98. Deuxième vilain payant ma mise à tapis avec TT.

 

Je rentre au bercail alourdi de 100 boules. Ca fait plaisir !

 

 

 

Je peux pas te laisser sans parler de mon début d'année on line. Tout se passe à merveille. C'est simple, sur les tables on m'appelle "le nettoyeur". Ca te parle pas? Tu veux un dessin? Ca tombe bien, j'ai réussi à rebrancher le trackeur et maintenant je peux te pondre de jolis courbes :

 

Capture-copie-20.PNG

 

Tout ça en 15 jours. Alors, elle est pas belle la vie. Pourvu que ca dure !

 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 09:00

Rappel de la situation avant le "shuffle up and deal" du day 2 :

181 joueurs left / average 96.000 / 50 places payées / 38.730 € la win / ITM : 640 €

Mon tapis : 78.200 / début aux blindes 800-1600 antes 200.

 

 

La stratégie pour ce day 2 est forcément d'ouvrir un peu plus mon jeu que lors du 1er jour tout en limitant les moves marginaux. En clair, un jeu solide et agressif en privilégiant la position.

 

Voici les moments clés de cette journée :

 

Yes Papa! : 

Ma première table casse en moins d'une heure et je n'aurais même pas joué un coup .... Je m'installe sur une autre table exactement à la place de MR4B qui vient de sauter. L'illustre blogueur a accepté d'être bounty pour les VIP Chili Poker mais cela ne lui aura pas porté chance... Je vais d’entrée de jeu me frotter au cheapo de la table (Franck Delmas qui fera 3ème du tournoi) avec une ligne de jeu originale : j'open limp avec KQo au bouton espérant qu’il me revienne dessus en défense de blinde ce qui me permettrait de le 3bet gaiement. Small blinde couche et cheapo check. Flute raté.... mais pas grave car le flop est tout bon Kxx. Je value bet grassement flop et turn et nous checkons la river. Je gagne ce premier pot me permettant de monter à 100.000 tout proche de l'average.

 

 

Le bad beat qui fait mal :

UTG je trouve les KK et place une ouverture à hauteur de 3 Blindes. Un short surelance tapis pour 35.000 que je m'empresse de payer. AJo en face. Mais le board est cruel : flop avec 3 piques, brique turn ..... et As de pique river qui lui apporte en plus la couleur avec son J de pique. Coup décisif car au lieu d'avoir un tapis de 140.000 m'apportant de la profondeur pour développer du jeu, je bascule short stack avec 65.000. Situation short stack que je ne quitterais plus de la journée malgré le joli coup suivant :

 

 

Bluffer un rital, fallait oser quand même :

En début de parole, j'ouvre 3 blindes avec TT, payé par un rital en milieu de parole. Le flop KJx est à priori défavorable mais je décide de représenter AK. Je check raise à tapis sa petite mise. Le rital est tout dégue, s’il paye il engage les ¾ de son tapis. Il tanke pendant 5 minutes et couche face up QQ ....... Oups ...........

 

 

Gamble Time :

Absence totale de jeu, pas de spot intéressant lorsque enfin je trouve une bombe : KJ dépareillés au CO dans un pot non ouvert. Incredible ! J'ouvre 3 blindes soit 15.000. Tout le monde jète jusque big blinde pourvu d'un gros stack .... si je puis dire ... Il réfléchit, me demande combien je joue et finalement me sur-relance tapis. Je le sens très light sur cette affaire et de toute façon me reste que 50.000 derrière soit 10 blindes. Goooo to gamble ! Le suspens est de courte durée puisque Vilain montre KJ et nous splitons logiquement.

 

 

Coin flip à 640 € :

A la reprise de la 3ème pause, nous ne sommes plus que 75, les blindes sont de 3000-6000 antes 1000, j'ai un tapis d'environ 15 blindes.  Le directeur du tournoi annonce la fin du Day 2 soit à la fin du prochain niveau soit à 50 joueurs left. Je passe en mode « survival » push or fold. Les joueurs deviennent d'un coup plus prudent et j'en profite pour pusher 4 fois en fin de parole dont 3 avec des merguez permettant de me maintenir à flot.

 

UTG+1, je lève paire de 7 et annonce de nouveau tapis. Tout le monde fold jusque Small blind qui annonce rapidement « payé ! ». Arfffff …. Je m’en sors très bien puisque montrant AKo, il s’agit finalement du coin flip que je recherchais et qui pourrait enfin faire décoller mon tournoi. Surtout que Big Blinde qui a également hésité à payer nous annonce avoir jeté AQ.

 

Le croupier aura cette fois la décence de ne pas faire durer mon agonie  puisque dès le flop, mon adversaire touche son As.


Ca y est, c’est fini. A la pré bulle. 69ème. Sans aucun regret.


Et oui, je dispose d'une botte secrète dans ma manche : le bonus extra-balle pour les VIP Chili Poker. L’équipe fort sympathique de Chili, Ophélie et Alexandre, m’ont informé que j’ai win 1 ticket pour le futur DSO de mon choix étant un des 3 VIP Gold de Chili Poker à terminer au plus proche de la bulle. Yep !! Ils m’ont également filé un tuyau. Le prochain DSO en France serait à Lille au mois de Février

 


Les tournois Live, c’est aussi des rencontres. J’ai eu le grand plaisir de faire la connaissance (rapide) de Matthieu Sustrac aka Mama913 qui termine 17ème (VGG mec !). J’ai également discuté le bout de gras à la pause avec MR4B, un type chaleureux et intéressant ! C’est bon le Live bordel !

 

                Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 10:55

Et c'est parti pour le CR de mon + gros tournoi ever. Mais bon, un DSO à l'ACF, je pouvais pas zapper.

 

 

A ma table, une répartition équitable entre ancienne et nouvelle génération. Et contrairement aux idées reçues, les plus déglingos ne sont pas les jeunes pousses aux dents longues mais bien les anciens .....

 

Je peux vous dire que certains se sont bien fait plaisir à coups de 3 barrels bluffs avec hauteur K ...... payé jusqu'au bout par 2ème paire no kicker. Des 4 bet tapis à hauteur de 200 blindes avec paire de 5. On mettra ça sur le dos du metagame mais le jeu Live me fera toujours halluciner .

 

 

Bon et le Raoul dans tout ça . Fort de mes superbes perfs actuels en MTT  - quelque chose comme 2 places payées sur les 50 derniers MTT joués - j'ai décidé de changer de braquet. Jouer la serrure.... enfin la serrure, ce serait plutôt le coffre fort blindage en titane et acier trempé. Tiens d'ailleurs, je vous met une photo de moi en train de folder KK pre flop. Bien trop dangereux, j'étais hors de position :

 

 

Capture-copie-17.PNG

 

 

149 joueurs au départ. 50.000 jetons. Niveaux d'une heure (pause toutes les 2 heures). Début sur blindes 50 - 100.

 

Allez hop c'est parti pour quelques mains clés :

 

 

- Blinde 100-200, je call au bouton A7o après un limpeur, également payé par le blindeur, un ancien qui joue ultra large. Le flop est good 778 (avec 2 trèfles). Donk bet de la blinde que je relance 1200, payé. Turn Q. Blinde checke et j'envoie 4000, payé ! River 7 pour un carré et ...... l'ancien m'envoie 8000. MEGA LOL. Je réfléchis un moment pour savoir comment rentabiliser au max et finalement décide de faire tapis pour presque 40.000 ........ Je me dis que si l'ancien a la Dame, il me paiera à coup sûr. Il hésite, longtemps.... longtemps. Il me pose des questions, me dit qu'il a un gros full. Au bout de presque 10 minutes, je demande le time car sinon je crois qu'on y serais encore. Finalement, il jette dégouté face up ........ T8. Je sais pas comment le type peut hésiter plus de 4 secondes avant de jeter sa main. Dommage, si j'avais juste relancé de 20000, le gars aurait probablement payé.

 

Voilà qui me permet de finir à la 1ère pause avec 73.000 jetons.

 

 

 

- Blindes 200-400 antes 50, ouverture 1100 au CO payé par bouton. De big blinde, je relance 4000 avec JJ. Payé par le CO. Flop de rêve : AJ9. Je cbet petit (3000) pour exciter le CO que je sais très actif. Il paye juste. Turn K. Je mise 4000 payé instantanément. River Q........... Nooooooooooonnnn. Dites moi pas que c'est pas vrai ....... Je checke et vilain m'envoie 15.000 dans les ratiches. Je te raconte pas le mal de crâne. Je le vois sur un genre de double paire ou qu'il profite de cette scary card pour me voler. En plus, sa grosse mise me fait plus penser à un arrachage qu'autre chose. Je finis par payer mourrant et Vilain me sort un vieil AT tout pourri de derrière les fagots. Autant te dire qu'après la perte de ce pot de 35.000 jetons , je suis au fond du trou....

 

Fin du 2ème niveau avec 50.000 soit le tapis de départ.

 

 

- Blindes 300-600 antes 75, j'ouvre 1500 avec QQ et suis payé 2 fois dont un jeune aux dents longues situé au bouton. Bon flop à priori T63 (avec 2 carreaux). Je cbet 4500 payé par le jeune. Doublette du T sur la Turn. Je checke et me prends en retour quelque chose comme 10.000. Je sais  plus vraiment où j'habite et le coup précédent me trotte encore dans la tête. Le gars peut tout avoir. Floating en bluff, brelan de T, full avec 66 ou 33. Si je paye juste, je me doute qu'il va envoyer une grosse cartouche river. Je décide de ne pas jouer mon tournoi là dessus et jète.

 

Me reste à peine 40.000 et le moral dans les socquettes. Dans un sursaut de fierté, je vais défendre pour la seule et unique fois en 8 heures de jeu ma grosse blinde avec A6s. Je rate complètement le flop mais je passe un gros bluff en check raisant le cbet du bouton qui paye. Je me démonte pas et balance un scud sur le K au turn qui fait entendre raison à mon adversaire.

 

Fin du 3ème niveau avec 45.000 jetons. Dur dur ....

 

 

 

- Blindes 600-1200 antes 100, UTG un joueur serré ouvre 3500 relancé à tapis par un short pour 21.000. Ce dernier vient de perdre un énorme coup (+de 100.000 jetons) dans des conditions rocambolesques (avec appel du floor et tout le toutim, je vous passe les détails). Autant dire qu'il est probablement en carnaval complet. Je lève mes cartes et voit un superbe AKs. Voilà un magnifique spot pour tenter de me refaire la cerise...... à condition qu'UTG n'ai pas AA ou KK ..... J'envoie donc tout au milieu (45.000). UTG est bien dégouté et jète face up JJ. Comme quoi, faire la serrure pendant 8 heures aura servi à quelque chose LOL. Surtout au vu du board, mais découvrons d'abord la main du short, un superbe AT (As de carreaux). Voici donc le board sur lequel j'ai cru mourir d'une crise cardiaque : Q9T (dont 2 carreaux) .....Turn K de carreaux ..........River : une superbe brique . Pour les distraits, vous remarquerez que le board apportait une quinte à UTG...... 

 

Le day 1 se termine peu après à 69 joueurs left (8 heures de jeu environ) et j'affiche 78200 au compteur vs average à 108.000.

 

IMAGE_130.jpg

Mon tapis en fin de Day 1

 

 

Le day 2 reprend dans 2 heures. Nous serons 181 et nous reprenons sur blindes 800-1600 antes 200.

 

Que la chatte soit avec moi !!!

 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:30

Le temps accordé à mon blog se raréfie, les posts s'espacent de plus en plus ....... au delà, c'est le vide .

 

Le taf, la vie de famille, le poker..... pfffff ....... quand trouver le temps d'écrire........... J'aime tellement ce jeu que je n'arrive pas à écourter une session pour poster un article. Quant aux 2 autres activités, elles sont incompressibles...........

 

 

Mais bon , je lache pas l'affaire et même s'il ne faut pas compter sur moi pour poster régulièrement, je reste présent pas quelques comm sur la blogosphère (et notamment sur mes blogs favos) et quelques articles lorsque l'occasion se présente.

 

Justement, ca tombe bien puisque qu'hier, direction ACF pour le 300 Knout Out des Hold'Em Séries. 130 joueurs au départ, 6000 jetons, augmentation des blindes toutes les 30 minutes et départ à 25-50.

 

 

Une table sympa avec un Anglais au jeu hyper LAG, quelques anciens vissés au siège, barre de fer à la main, une jeune hollandaise très intéressante esthétiquement parlant , et quelques jeunes gens aux dents longues habitués des lieux.

 

Le Rosbeef va nous faire une spéciale Lacay. Il joue un bon jeu large aggro, marche sur la table, a aussi la chance de toucher beaucoup de flops. Il monte un très beau stack avant de s'envoyer en l'air en payant le tapis à la turn d'un gars également assez deep avec juste un tirage couleur ........ Un beau craquage en règle quoique.... j'y reviendrais à la fin de ce post.

 

En ce qui me concerne, c'est la crise. Que des poubelles, et je connecte aucun flop. La preuve en image :

 

Capture-copie-6.PNG 

 

Je trouve alors un spot intéressant après 4 limpeurs. Je squezze tapis de la BB avec QTs pour 3500. Bizarrement, le cheap lead hésite longtemps avant de me payer avec 77. Je gagne ce premier flip pour revenir à l'average.

 

Puis d'un coup, sans crier gare, je reçois une incroyable série de premiums en l'espace de 10 minutes : AA , 2 fois QQ, KK, JJ, et paire de T (qui fera brelan au flop).

 

Même si je double mon tapis à l'issue de ce rush, je ne rentabiliserai pas suffisamment ces belles mains. J'ai opté pour une ligne aggressive en relançant systématiquement pre flop suivi d'un cbet au flop. A chaque fois, mes adversaires ont abandonné sur le flop. Par exemple, j'aurais certainement dû checker mon brelan de T floppé, pour donner une chance à mon adversaire de toucher à la turn ou d'essayer de me bluffer.

 

A noter aussi que j'échappe au pire avec ma 2ème paire de Q. Un joueur malicieux limpe UTG  et je relance de 4BB. Il me revient dessus en mini raise. Je paye juste et le flop, affichant un K, me sauve. Je folderai sur son cbet. Il montrera les As.

 

Bref, tout va plutôt pas mal surtout que je gagne un bounty de 50 € en sortant un short grâce à un 2ème coin flip gagné JJ vs AQ.

 

Capture-copie-7.PNG

 

 A la deuxième pause, je reste dans le coup : 17000 jetons soit légèrement au dessus de l'average et 47 joueurs restants (18 payés).

 

Capture-copie-8.PNG

 

Petit coup de mou par la suite : je tente de sortir un autre short avec une poubelle. Je suis en BB et j'ai peu à rajouter mais le vilain avait QQ. Puis le traditionnel désert de cartes, les blindes qui augmentent. Bref, je me retrouve légèrement sous l'average avec un peu moins de 20 blindes. Je décide donc de tenter un coup avec un 3bet tapis paire de 2 en mains. Insta call par AKo et .................. pour la 3ème fois, je gagne le flip en m'offrant même le luxe de finir en full . La grande classe LOL.

 

Avec 31000 jetons par rapport à l'average de 21000, je suis vraiment bien. Mais, les places payées sont encore loin et la structure nous rattrape. Avec des blindes 800-1600 antes 200, la situation est loin d'être gagnée. Je décide alors de gambler 2 coups pour tenter de monter 1 tapis. Bien mal m'en a pris :

 

Le jeune qui avait limpé ses As ouvre pour la 2ème fois de suite 4000. Tout le monde passe et je paye de la BB (seulement 2400 à rajouter) avec KTo. Sur le flop AQT, je donk bet à hauteur de son tapis soit 5500 (j'ai une paire + 1 ventrale). Il hésite mais paye avec KQs qui tient.

 

Le dernier coup : tout le monde passe jusque bouton qui vient d'arriver à notre table. Il ouvre 4000 et je lui reviens dessus à tapis avec paire de 3 dans l'idée de le faire passer avec un bonne fold equity (il a un tapis à l'average très légèrement supérieur au mien). Mauvais timing, il m'insta call avec JJ.

 

Je sors 36 ou 37ème après 4 heures et demi de jeu. Certes un peu déçu car avec 31000 jetons, j'étais bien placé et pas obligé de m'envoyer en l'air. Certes mais à ce moment de la partie, il faut savoir pour quoi on joue :

 

- serrer les fesses, attendre les bonnes cartes au risque qu'elles ne viennent jamais et au mieux finir mourrant ITM.

 

- prendre des risques en jouant des coups borderline mais qui peuvent permettre - si ca passe - de monter un gros tapis et de viser la table finale voire mieux !

 

J'ai choisi la seconde option, ca n'est pas passé mais je n'ai pas de regrets. Bon certains objecteront (avec raison ) que payer oop avec une main dominée comme KTo est plus que limite. Enchainer avec un donkbet tapis un board qui a probablement touché sa range est aussi très moyen ........

 

Ce genre de risque me fait également penser au Rosbeef qui s'est envoyé en l'air en payant tapis turn pour un tirage couleur. Un move EV- assurément. Toutefois, aucun doute que le gars est un bon joueur et sait parfaitement ce qu'il faisait. S'il "chattait" ce coup, il devenait énorme cheap lead et aurait mis une pression terrible sur la table ce qu'il commençait à faire déjà avec succès depuis le début du tournoi. Le gars n'avait qu'un seul objectif, LA WIN. Et pour gagner ce genre de tournoi (à 40 left sur 18 payés average de 15BB) , il faut obligatoirement prendre quelques risques et avoir la réussite de son côté sur 1 ou 2 coups clé.

 

 

Prochaine étape : le deep stack open Chili Poker à l'ACF début décembre.

 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 13:17

En commentaires d'un de mes derniers posts, Kof me disait ca runnait plutôt good pour moi au cercle des Champs Elysées. C'est vrai que mes derniers CR étaient plutôt flatteurs niveau résultat. La dernière session n'est malheuresement pas du même acabit. Mais faut aussi avoir le courage de faire les posts sur les sessions négatives, et là d'un coup c'est moins drôle .

 

 

Table de 50 et je cave max à 200 comme d'hab. Les débuts sont extraordinaires puisque je vais presque doubler en moins d'une heure. Je me rappelle notamment de ce coup :

 

Je paye une petite relance de 4 fois la blinde en position avec J7. Sur le flop QJx, le relanceur fait un petit cbet genre 60% du pot. Sentant la mise de continuation avec air, je paye avec ma bottom paire dans l'idée de le floater sur la turn. Pas besoin puisque un superbe 7 tombe me donnant double paire. C'est alors que le gus passe la seconde et fait tapis pour ces 50 restants (le gars est short stack). Je m'empresse de payer bien sûr et il montre dégouté KK. Il se lève et m'apostrophe : "Bravo , tu payes avec J7, c'est vraiment n'importe quoi !!" etc ... Ben ouais, si tu veux pas te faire craquer les KK, faut pas les slowplayer Hellmuth .

 

 

Bref, avec un tapis de 350, j'hésite à faire mes clics et mes clacs et encaisser le magot. Mais bon, je suis aussi là pour jouer. En plus il y a 2 ou 3 phénomènes à la table qui laissent à penser que la fête n'est pas finie. Toutefois, vous l'avez compris, la suite sera très moche .... pour moi. Tout se passe principalement sur 3 gros coups significatifs d'une partie qui m'échappe complètement :

 

1/ La mauvaise rencontre :

Un jeune sérieux ouvre 16. Je lève les KK noirs et relance 36. Un ancien surrelance tapis pour 90. Le jeune paye juste.  Je sais que l'ancien peut faire tapis avec une range assez large (JJ+ AK), mais le jeune lui est un bon joueur sérieux avec un tapis de 200 environ. Dans ce spot, sa range c'est QQ+. Et vu que j'ai les KK, je le vois assez nettement sur les AS. Bon je paye pour voir, dès fois que je chatte un brelan de K mais le flop est déguelasse : baby-board tout à coeur. Le jeune me fait une invitation à le suivre en misant juste 50 dans un pot de 270. J'abandonne le coup. L'ancien montre AKo et le jeune AA (avec l'as de coeur en +).

 

2/ La mauvaise lecture sur un bluff :

Pot familial limpé et je complète de la blinde avec T8o. Board 8T5. Je bet 10 payé 2 fois dont un jeune au style très LAG. Turn 6 : je donkbet 12. Suivi par le jeune LAG. River K. Je donkbet 20 et il me sur-relance 80. Là, je sais plus où j'habite et je préfère folder de peur d'un brelan ou d'une quinte. Le gars me montre J9 pour un bluff avec un tirage quinte raté. Avec le recul, j'ai fait 2 erreurs :

- une mise trop faible turn qui indique de la faiblesse et donc une invitation à me bluffer.  

- le fold river est bien trop weak car sa ligne de jeu n'est pas cohérente.

 

3/ Le bon vieux bad beat des familles :

Je trouve AA en début de parole et mise 14. Suivi par un jeune etranger, le sosie de Jamal Malik dans le film Slumdog Millionnaire. Le gars, c'est la première fois de sa vie qui joue au poker!! Véridique. Il était complètement perdu, presque apeuré. Je pense qu'il accompagnait de la famille ou des amis et, il devait se demander ce qu'il foutait là. Je vous passe les fois où il dit check alors que le pot est relancé, où il jette sa main alors qu'il doit juste checker. Il nous a aussi inventé la 5ème mise du poker après la river : je vous la refait : il bet river, l'autre paye et là ne sachant plus quoi faire (normalement c'est à lui de montrer son jeu) il mise de nouveau provoquant les rires de la table.

 

Dev-Patel_aLaUneDiaporama.jpg

 

Evidemment, il a arrosé tout le monde (sauf moi) avec par exemple des gros calls hauteur dame, j'en passe et des meilleures. Bref, du grand n'importe quoi. Alors quand je vois le gugus me payer alors que j'ai les AS, je la sens plutôt bien. Le flop est sans grand intérêt : 542 rainbow. Je mise 20 au flop - suivi. Je mise 30 sur le T de la turn - suivi. River 3,  là je suis un peu dégue parce que je me dit que s'il m'a suivi depuis le début avec un AS, on partage. Je mise de nouveau 30 et je suis relancé 60 (enfin, il voulait relancer de 40 mais il a fallu lui dire que c'était pas possible). Je paye  bien sûr et je montre mon jeu le premier. Je le vois déçu, et il jete ses cartes face up pensant avoir perdu. Cet abruti n'avait même pas vu qu'avec son 65 et il avait touché sa ventrale à la river pour une quinte supérieure .

 

 

Bilan de la session : -170. Next.....

 

 

Début septembre, l'ACF organise un joli tournoi deep stack sur 3 jours les 3-4-5 septembre. 30000 jetons, niveau d'une heure - buy in de 1000. J'ai super envie de m'inscrire. La virée des blogueurs à Namur pour le deepstack me rend un peu jaloux et y a pas de raison que bibi ne fasse pas aussi son deep stack. Non mais alors . Certes le buy in est pas donné (hors BR of course), mais par contre, je n'aurais aucun frais (déplacement, hotel, repas) car je suis le régional de l'étape.

 

Et voilà 2 objectifs tout trouvés pour le mois d'aout : passer de bonnes vacances et grinder 1000 € en cash game .

 

Bonnes vacances à tous.

 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 22:05

Comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, lors de ma dernière sortie de l'ACF, j'ai fait parler le metagame à l'insu de mon plein gré. Et oui, c'est ca les grands joueurs .

 

 

En fait, la recette est assez simple. Suffit de jouer comme un bon gros fish au début. Pas très longtemps, 20 à 25 minutes suffisent généralement pour montrer à la table votre fantatisque niveau de jeu, digne d'un Ribery93 qui vient de s'inscrire la veille sur Winatruc parce que "le plus important au poker, ce ne sont pas les cartes, c'est ce que vous en faites" .... ou pas.

 

Premier exemple : pot familial limpé et vous avez 74 à coeur dans les pognes. Flop sans intérêt. Tout le monde checke. Turn : tiens un deuxième coeur ! Check familial. River : tiens tiens, un 3ème coeur. Une couleur runner runner !! ROOOOO, trop cool le croupier. Allez hop, une mise de 20 pour marquer le coup. Relance 40 à ma gauche, surelancé 80 deux places plus loin. ROOOO les fishs !!!! Je vais quand même pas jeter une couleur (quoi? hauteur 7, oui mais ca on s'en fout!). Pour info, couleur hauteur Valet chez le 1er relanceur et couleur max chez le 2ème.ROOOO trop pas de chance.

 

Deuxième exemple pour marquer les esprits de toute la table : le donkbet-fold. Geste technique réservé aux plus grands, il s'agit d'un move très difficile à maitriser. Vous relancez à l'avant bouton avec une sardine pour voler le pot. Bouton paye. Le flop composé de grosses cartes est plutôt défavorable. Que neni, vous misez 30  (vous laissant juste 40 derrière) et bouton suit. Reste alors plus qu'à checker le turn pour folder ensuite sur la mise de vilain. Du grand art

 

 

Au terme de 20 minutes de ce poker qui a permis d'impressionner toute la table, il ne vous reste plus que 40 sur les 200 de départ. C'est le moment de recaver en faisant tomber 100 sacs. Vous remarquez alors que les joueurs à la table s'empressent de vous faire du change pour que vous puissiez jouer dès la main suivante. ROOOO trop sympas les joueurs de l'ACF. Je crois que je me suis fait pleins d'amis.

 

 

Mais c'est alors qu'en fin tacticien, vous allez renverser la vapeur en utilisant l'image que vous avez créé à la table pour rentabilier un max vos grosses mains : 

 

1er exemple : vous chattez brelan avec votre poket paire de 8 sur un board KJ8. La turn As est la carte parfaite puisqu'elle va donner quinte max à vilain. Mais celui ci ignore que vous avez changé de tactique (maintenant vous êtes sensé gagner) et il mise gros faisant gonfler le pot à votre avantage . Il ne reste plus qu'à attendre la doublette du J à la river pour refermer le piège sur votre innocente victime et rentabiliser au maximum votre full.

 

2ème exemple : avec A3 sur un flop 5Q4, vous êtes parfaitement camouflé pour toucher votre ventrale. Ca tombe bien puisque le flop est checké. Comme prévu le 2 tombe au turn . Il suffit alors de miser gros car n'ayant aucune crédibilité à table (Vilain doit vous mettre au mieux sur A2) vous serez payé.

 

 

Voilà le travail, au final, une session qui se termine à +128 . Comme quoi, facile le Poker, suffit de chatter (pas vrai Patriiiiick).

 

 

 

Pour finir, un petit mot sur le CG on line en .FR : l'arrivage en masse de joueurs novices est bien au rendez vous. Voici à quoi ressemblent mes tables de CG NL50 :

 

banc-de-poisson.jpg

 

De quoi se régaler et faire un véritable carnage : +1211 € .......en 2 semaines. Faut juste pas être sujet au tilt avec les Vilains capables de caller un overbet à tapis à la turn pour un tirage moisi (envie de pousser des grands cris quand ce genre de tirage rentre). Si ca se confirme, le retour en NL100 est prévu pour bientôt .

 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 23:27

Après le rendez vous raté de vendredi avec les blogueurs franciliens, RDV est pris cet APM avec KOF à l'ACF pour un partie de Cash game. Nous nous enregistrons à une table de 50. Une heure d'attente au final ...... le temps de faire connaissance avec le fameux KING des freerolls. Je suis vraiment ravi d'avoir fait sa connaissance et j'espère que nous aurons l'occasion de nous retrouver pour des parties lives à l'ACF ............ ou ailleurs.

 

A la table, nous nous faisons face, pour ma part je cave max à 200.

 

Juste à ma gauche, l'homme à la cigarette, cher à Mulder et Scully : un type d'une cinquantaine d'année qui machouille une cigarette lorsqu'il joue un gros coup. J'ai failli lui faire avaler , je vous explique plus tard 

 

Puis un ancien, à moitié ravagé, qui sur la fin de la session balance son tapis à tout va en affirmant : "si je perds ce coup, je vais flamber au Punto Banco". Sais pas trop de quoi il s'agit, on m'a expliqué que c'est un genre de Baccarat. Je suis guère plus avancé, je sais pas ce qu'est c'est non plus.

 

Ensuite à gauche de Kof, Colonel SUN. C'est le méchant chinois dans un mauvais James Bond. Assez difficile à cerner, parfois une pure calling station, parfois très aggressif.

 

51hU6DY4Q3L._SS500_.jpg

 

 

 

Le décor est planté ....... mais en fait c'est nous deux qui allons nous planter dans le décor.

 

Pourtant ca semble démarrer plutôt pas pas mal car je reçois très vite AKo. J'envoie 20 suivi par un joueur sérieux oop. Flop KJx. Je cbet 30 et il paye juste. Turn quelquonque. Là, je fais l'erreur de checker mais mon raisonnement est de ralentir le coup pour ne pas faire grossir le pot démesurément avec juste TPTK. L'idée étant ensuite de value-bet river. Bref, Vilain check aussi. La river est une Q faisant rentrer en plus la quinte. Vilain donkbet 70. J'abandonne le coup un peu dègue le mettant sur une double paire. Finalement, il avait touché brelan de Q .

 

Coup suivant de nouveau AKo. On change pas un move qui perd et je bet 20 comme précédemment. Colonel SUN paye mais abandonne sur mon cbet de 30 et un flop Q haut. Ouf .....

 

C'est au tour de Kof de batailler avec Colonel SUN. Le sournois chinois enclenche le mode calling station et va craquer la paire de TT de notre illustre blogueur avec un magnifique 64o qui fait double paire runner runner. Quelle horreur....

 

Nous sommes un peu sonné par ce coup mais tél Rocky Balboa dans les cordes, je trouve mon second souffle et vais lancer la révolte :

 

Tout d'abord contre Colonel SUN toujours en mode CS : Je relance quelques limpeurs 26 avec QQ et ce vilain me paye en position. Flop déguelasse : Axx tout à coeurs. Nous checkons. Turn 4ème coeur . A ce moment là, je ne sais pas de quelle couleur sont mes Q. On a toujours l'air un peu con dans ce cas là à regarder ces cartes. Je vais quand même pas jouer "in the dark" , je vérifie donc mes cartes, constate que j'ai la Q de coeur et annonce "Ok, c'est bon je l'ai donc je relance 50". Mais COLONEL SUN se démonte pas et paye.... River Q me donnant un inutile brelan. Je poursuis sur ma ligne de jeu et fait tapis pour 70. Il hésite très longtemps puis jète ............ paire de 4............ (4 de coeur quand même).

 

 

Plus tard, je retrouve ces drôles de dames : j'ouvre 20 UTG et suis payé par 3 joueurs dont l'homme à la cigarette. Flop magique Q82 (dont 2 piques). Je cbet 30 et l'homme à la cigarette me surelance 70. Les 2 autres jètent, la parole me revient. J'hésite entre envoyer le bouzin ou juste payer pour pas l'effrayer. Il me semble très sûr de lui et machouille sa cigarette d'un air décidé, prêt à en découdre. Je paye juste et voit se poser le K de pique qui fait rentrer couleur. Je mise petit et prend instantannément son tapis en retour. Je paye bien sûr !! Pas de couleur en face mais un brelan de 2. YESSSSSSSS, je viens de remporter mon plus gros pot en live : 450 € !!!

 

Je terminerais la session avec un coup bizarre dans un family pot. J'ai A9o et nous sommes 4 à limper. Le flop est 9 haut. En premier de parole, un vilain bet 20 suivi par tout le monde..... Move identique turn et nous checkons la river (que des petites cartes toujours 9 haut). Nous montrons tous notre jeu. Je pense avoir perdu le coup........ mais non. Le relanceur en début de parole s'est gouré et pensait avoir quinte (il a vérifié ses cartes seulement à la river...), l'homme à la cigarette montre 89 et je partage un joli pot de 160 avec le 3ème larron qui a aussi A9o.

 

Bilan de la session : +306.

 

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 20:20

C'est la grosse foule en ce moment à l'ACF. J'y ai fait un saut jeudi en début d'apm, et je suis reparti au bout de 10 minutes. Une cohue indescriptible pour s'inscrire au satellite 50 € rebuy pour le WPT. Je me serais cru un samedi  dans une grande surface.... Horrible..... De toute façon, pas une table de 50 ouverte et une dizaine de personnes en attente sur les 2 pauvres tables de 100.

 

No soucy puisque vendredi Going back to ACF with The Notorious Big des Freerolls aka KOF

 

Non pas Jean Pierre, l'autre KOF,  Black Kings si tu préfères !! Bon en fait, notre rencontre sera pour plus tard, car notre ami blogueur a finalement jeté l'éponge face à l'affluence. Pas grave, c'est parti remise.

 

 

Bon moi, j'ai fait le déplacement avec tout le matos : destackeuse, sulfateuse, pack chatte. Alors maintenant que j'y suis, j'y reste Pas de tables de 50 mais une attente réduite pour une table de 100. En avant donc pour l'équivalent à la NL400. En fait, le problème est justement que je n'irais jamais de l'avant, paralysé par l'enjeu. Weak, pleutre, froussard, peureux, bref nul .

 

 

Voici mes compagnons de jeu pendant 2 heures que dure ce mauvais film intitulé "Peur à l'ACF" :

(en partant de ma droite) :

 

Meninblack, un black gambler bien sapé. Il voulait gagner quelques biffetons pour faire la fête ce soir. Au vu de ses pertes, il a du filer direct au pieux avec un imprévu cocktail tisane / paracetamol.

Costume :  un jeune en costume difficile à lire, capable de bons bluffs et de call de l'espace.

Blagueur : un jeune très décontracté qui n'arrête pas de parler et rigoler. Visiblement un  habitué des cercles, bon joueur.

Brouillard : à moitié dans le coltard, le genre de type à payer un gros value bet avec double paire sur un board avec 4 coeurs en disant d'un air hébété "à ouais, j'avais pas vu la couleur"........... Malheureusement pour moi, je vais réussir à me perdre dans son brouillard, j'ai débranché le GPS, comme un naze, pile à l'intersection. 

Coquine : une jeune demoiselle au physique avantageux qui attaque à fond ses tirages. Petite effrontée, je te proposerais bien un jeu de tirage en heads up (mon amour si tu lis ces lignes, cette phrase est juste pour les besoins du scénario, parce que je n'ai d'yeux que pour toi IRL).  

Tight : un ancien qui joue très serré

Régular : apparemment le pote de blagueur, bon joueur également.

 

 

Je cave à 200 et c'est parti !

 

Je limpe KTo et nous sommes 4 à voir le flop K9x avec 2 coeurs. Je check raise Régular à 26. Il paye juste. Turn anodine et je mise 30, payé. River T qui me donne double paire max. Je donk bet 35 et il me surelance 110. Putain le mal de tête . Il a quoi ce vilain : double paire inférieure ou brelan peu probable, quinte bof pourquoi attaquer le tirage au flop face à 4 joueurs, arrachage car tirage couleur manqué . Le time est demandé. Finalement, la raison l'emporte et je jète dépité. Régular me montre QJ de coeur pour la main max ! Je comprend mieux sa mise au flop d'un coup .... Bon, ca commence bien, j'ai perdu la moitié de mon tapis en 10 minutes.

 

Brouillard ouvre 14 suivi par Costume, je lève JJ. C'est le moment de me refaire et j'envoie tapis (95 environ). Brouillard paye immédiatement avec AKo et Costume jète ses 9. Je gagne le flip et pousse un grand ouf de soulagement .

 

Trop d'émotions trop vite, je bascule en mode hyper weak. Craintif, peureux, je n'ose plus rentrer dans un coup sans une grosse main et je rate des occasions énormes. J'en suis encore dégouté, pour exemple ces 2 coups :

 

Meninblack ouvre 14 en début de parole et je jète mon AJo de peur de me retrouver dans une situation délicate avec une main potentiellement dominée. Ouais, sauf que Meninblack, ca m'étonnerait qu'il n'ouvre qu'avec des premiums même en début de parole. Toujours est-il que je suis vert quand je vois le flop KQT et je suis à 2 doigts de vomir quand je constate que ca s'emballe à coup de relances et surelances.........

 

Autre coup où là, j'ai été carrément obligé d'appeler le floor pour demander une bassine et vomir : quelques limpeurs et j'ai 86s au CO. J'hésite puis finalement jète une main pourtant idéale pour voir un flop pas chèr en position. Evidemment, le flop vient 975 rainbow. NOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNN, mais dites moi pas que c'est pas vrai. Est-ce utile de dire qu'en plus un des loulous a relancé tapis.

 

Je vais quand même ramasser quelques jolis coups en touchant des brelans particulièrement bienvenus notamment un joli coup face à Costume qui va payer tous mes values bets pour un pot à 100 €.

 

La fin approche et nous ne sommes plus que 6. Coquine nous a quitté suite à un énième tirage attaqué à tapis au flop mais cette fois ci raté. Bon, il faut dire que l'audacieuse a préalablement infligé un joli suckout en réalisant son move favori .... pour une ventrale ...... Meninblack est également parti prématurément non sans avoir recavé quelques fois. L'imprudent a tenté un replay du move de Coquine sans plus de succès quoique avec une pincée de suspense : attaque du tirage pique à tapis sur flop J33 aussitôt payé par Costume avec les AS. Turn :  un pique pour rentrage de couleur. River : As qui donne full à Costume .

 

Le croupier annonce dernière main (les tables ferment pour fair place à un énième satellite WPT). Je limpe Q9o., nous sommes 3 à voir le flop JT4 avec 2 coeurs. J'envoie 20 payé par Brouillard. Turn 8 de coeur qui me donne donc quinte max mais fait rentrer la couleur. Nous checkons. River anodine et j'envoie 30 surrelancé 90 par Brouillard qui me semble très sûr de lui. C'est vraiment le genre de mise qui indique : "Paye moi STP, je suis énorme". J'hésite longtemps, c'est la dernière main, ce serait vraiment idiot de lacher 60 € en payant perdant. En même temps Brouillard, est-ce qu'il a vraiment regardé toutes les cartes du board? Pas certain ....... Finalement je fold dégouté face up......... et Brouillard montre fièrement brelan de 4 ........

 

Je discuterais quelques instants plus tard avec Brouillard lorsque nous passons à la Caisse changer les jetons en €uros. Je lui fait : "Bien joué, c'était trop dur de payer avec les 3 coeurs du board". Il me répond "ah bon, j'ai pas fais gaffe à la couleur, je te voyais sur double paire"..........Putain le con

 

Restons zen, je termine quand même positif de 10 mais ma weakitude m'a fait gacher une occasion en or  de doubler voir tripler facilement. Je suis bon pour 30 minutes de méditation avec Yogacharya, le Maître Yoga pour exorciser cette session ratée.

Yoga.JPG

 

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 18:44

(suite du précédent post)

 

La particularité des petites parties de cash games live (blindes 2/2 ou 2/4), c'est la relance standart pre flop. Faut pas chercher, c'est minimum 5 à 6 fois la grosse blinde. C'est dans les us et coutumes du poker .... même de l'autre côté de l'Atlantique. Preuve en est, Harrington souligne cette bizarrerie dans un paragraphe de son bouquin "Poker Cash 2". Il précise également ce que j'ai très vite constaté : "La relance initiale, bien qu'elle soit plus importante, n'obtient pas beaucoup de respect".

 

Cette problématique suppose quelques adaptations tactiques intéressantes et je vous ferais part de mes réflexions à ce sujet dans un prochain post.

 

 

En attendant, départ des hostilités, je suis cavé à 120, les blindes sont 2/2 :

 

 

La première heure ne se passe pas très bien pour moi. Un festival de fold. Je relance 2 fois avec AJ et trouve plusieurs payeurs mais pas mon flop.

 

Je pense mon heure venue pour enfin gratter un pot avec TT que je relance à 12. Ce sera pour une autre fois car ça s'emballe méchamment à coup de 3bet puis 4 bet puis tapis. Les jeux sont dévoilés : QQ contre JJ pour l'Israelien à ma droite. Un Valet au flop pour une première horreur qui sera le début d'une grande série.

 

Romanesque commence à énerver la table à relancer tous les pots. Mais la chance commence à le fuir et son fameux "feeling des cartes" s'évapore tout comme son tapis d'ailleurs. Ne lâchant rien de sa tactique de départ, il relance de nouveau pre flop à 15 suivi par Lunettes. Le flop donne Axx avec 2 coeurs. Romanesque relance pot et il est aussitôt sur-relancé à tapis. Insta call de romanesque avec brelan d'AS, l'autre montre un tirage couleur .... qui rentrera turn. Lunettes avouera qu'il a craqué face à ses relances incessantes ... qui sur ce coup l'avait bien piégé...mais les cartes en ont décidées autrement et romanesque quitte la table dignement.

 

J'assisterais ensuite à des coups étonnants comme un type qui ouvre à ..... 50 et, de fait, ramassera uniquement les blindes en montrant fièrement Anna Kournikova. Bravo champion

 

Quelques temps plus tard, je lève de nouveau TT et relance en début de parole de 6 blindes. Je suis encore sur-relancé à 30 par un joueur tight qui s'en excuse presque. C'est clair que je joue une main toutes les éclipses lunaires et trouve le moyen de me faire sur-relancer ... Pffff..... J'ai quand même envie de payer pour voir un flop lorsque l'Israélien à ma droite relance 60. Bon OK, vous êtes la proie des idées fixes les gars, vous avez tous décidés de me marcher dessus ou quoi . Je passe évidemment et les 2 loulous se retrouvent à tapis sur un baby flop. QQ pour le premier et AA pour l'Israélien qui ramasse encore le jackpot. Pour l'anecdote, un T vient au turn qui m'aurait donné brelan.

 

Ce dernier coup me fait penser que c'est pas mon soir. Mon tapis fait grise mine, il doit me rester un peu moins de 80.  Le coup suivant est le tournant de la soirée : après hésitation, je paye une relance de 12 avec un pocket paire de 5 depuis les blindes. : le flop bien que dangereux - 765 -  m'offre mon brelan. Je check-raise à tapis (environ 65) son cbet de 20. Il tanke mais finit par jeter.

 

Les tables commencent à se vider pour faire place au tournoi du soir. La croupière annonce encore 15 minutes de jeu lorsque s'installe la STAR de l'ACF. Un gus qui est visiblement connu de tout le monde ici, joueurs comme croupiers. Un excentrique qui tape dans le dos de tout le monde, braille BADUGI !! quand il est content ce qui semble être souvent le cas. Il est pas venu seul puisque trône devant lui une pile de jetons impressionnante. Il doit bien avoir pas loin des 1000. La croupière lui précise que la cave max est ici de 200, il semble surpris de s'être installé à une table de 50 mais qu'à cela ne tienne : première main relance de 20 sur-relancé tapis par un short et il s'empresse de payer en criant BADUGI !! Ses 8 gagneront face à AK du short.

 

Évidemment, El fenomeno joue toutes les mains et gagne pas mal de coups en relançant très fort. Il met la pression avec des mises importantes et son assurance à toute épreuve. J'attends la premium pour le mettre à l'amende et la voici qui arrive :

 

Une relance à 12 en début de parole suivi par El fenomeno et Recaveman. J'ai le palpitant qui s'affole lorsque je lève les AS. Je relance tout ce beau monde à 34 et suis suivi par Lunettes en position ainsi que le relanceur initial et les 2 autres loulous. Flûte, j'ai pas suffisamment fait le ménage et mes AS font la gueule. Mais le flop est magique A93 rainbow. Recaveman fidèle à lui même donk bet tapis pour 45 et je paye juste en faisant un peu d'acting.  Ça semble fonctionner puisque El fenomeno me chambre en m'indiquant que les K ou les Q ne gagneront pas ce coup. Finalement les autres se couchent (Lunettes me dira avoir les J) et Recaveman montre un bluff dont seul lui a le secret avec un truc genre K2.

 

 

Ce coup énorme me permet de finir la session en roue libre avec 128 € de gains  et surtout une autre grosse envie de revenir très vite sur les tables de cash game de l'ACF !! 

 

 

Biz. Raulvolfoni.

 

 

 

PS : D8 organise un très sympathique blogscars qui consiste à voter pour des blogs nominés dans 4 catégories. J'ai l'immense honneur d'être nominé dans la catégorie blog le plus drôle. La concurrence est de très haut niveau alors, histoire de pas finir fanny, chers amis lecteurs, votez pour moi en envoyant un e-mail à D8 (8888fred@gmail.com).

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Live à l'ACF
commenter cet article