Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • raulvolfoni
  • joueur de cash game NL50 et 100
  • joueur de cash game NL50 et 100

Recommander

logo2

24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 12:17

Peu d'écriture sur mon blog mais cela ne veut pas dire pas d'activité poker . Une activité très évolutive ces derniers mois.

 

Pour garder l'envie et le plaisir de jouer, il est nécessaire de faire évoluer son jeu, de se donner des nouveaux challenges etc... Ainsi, après avoir commencé en cash game Full ring, j'ai retrouvé du plaisir de jouer, des sensations nouvelles, avec le short handed , un format bien plus agressif.

 

Lorsqu'il m'arrive de rejouer en full ring - un peu contre mon gré - je m'ennuie ferme. Le jeu est tellement sérré qu'il en devient robotique. Je tiens rarement plus de 10 minutes, soit je quitte mon siège soit je me fais décaver contre vilain qui évidemment -s'il mise - a toujours le jeu max. Bref à oublier définitivement...

 

Ces derniers mois, j'ai essayé une nouvelle forme de jeu : le cash game HU. C'est vraiment le poker ultime, le format de jeu le plus intéressant et le plus excitant qui existe. Technique, psychologie, maitrise de soi, lecture de l'adversaire, gestion de l'agressivité etc... Les mains s'enchainent très rapidement et il n'est pas question de fold 70 ou 80% du temps comme dans tous les autres formats de jeu.

 

On se retrouve à jouer énormément de mains, plus ou moins aléatoires. De ce fait, très souvent, notre décision sera dictée par l'analyse de la situation - texture du board, range perçue, style de jeu et état mental de l'adversaire etc - et non pas par la force réelle de notre main. Nous jouons un match qui sera en fonction de l'adversaire comparable à une partie d'échecs ou un combat de boxe. Passionnant ....

 

 

Attention toutefois à ne pas se lancer la fleur au fusil dans ce format de jeu : 

 

- il est préalablement conseillé d'avoir une expérience du jeu accomplie en CG short handed.

- la variance étant potentiellement importante, prévoyez une BR solide (au moins 25 caves)

- format de jeu à éviter absolument pour les joueurs sujets au tilt .....

- rake très important ce qui engendre au minimum deux conséquences : 1/ ne pas jouer contre des shorts stacks à moins de 50BB. 2/ ne pas jouer régulièrement des adversaires contre qui nous ne pensons pas avoir d'edge.

 

 

Sur ce, bonnes fêtes de fin d'année à tous ! 

 

 

Biz. Rauvolfoni.

 

PS : je connais déjà mon cadeau de Noël : c'est l'open de France à Annecy début janvier . Je vous tiens au jus !

 

Capture-13.JPG

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 01:15

Je vous avais laissé à la turn avec un suspense insoutenable. J'en profite pour remercier tous ceux qui m'ont laissé un comm dans le précédent post.

 

Sans-titre-5-copie-1.png

 

Contributions très intéressantes car il y a unanimité pour dire que le check turn est mauvais. Etonnant car je n'avais pas l'impression d'avoir fait une erreur à ce moment là.

 

Dans la "théorie", on pourrait justifier mon check turn par :

 

- ne pas faire grossir le pot démesurément avec juste une paire en mains (surtout si je derrière vs AA, KK ou brelan ou sur un 50/50 au flop vs un T9 à pique par exemple).

 

- encourager un bluff en montrant de la faiblesse.

 

Sauf que je constate l'absurdité de ce raisonnement au moment où je me prends ce bet de 39 $ dans les miches qui me refile à beau mal de tête.

 

Bref, le mal est fait, revenons en à la situation exposée : une majorité de vos comm préconisent une relance.

 

Et moi ? Mon neurone tourne à vide dans la caboche et s'emballe frénétiquement. Je choisis la formule offensive . Le vilain veut me floater comme un vulgaire pigeon avec son tirage couleur voire une petite paire en main. C'est donc le moment rêvé pour un ALL IN POUR INFO. Et hop, voilà le travail :

 

Sans-titre-6.png

 

 

Après réflexion (résult oriented ?), j'ai le sentiment que la meilleur solution au turn est le call permettant une réevalutation de la situation river. A moins que Vilain soit énorme, il est alors fort probable que ca se termine en check-check sur la river. D'autant plus dans le cas précis, avoir le K de pique qui faisait rentrer la couleur.

 

Mais bon, vous l'avez compris, le Fish....... ben c'est moi........

 

 

Pour la route, un morceau très sympa que j'ai découvert il y a peu, en regardant  une excellent comédie "tellement proches".

 

Biz. Raulvolfoni.

 

 

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 00:25

Qu'auriez vous fait à ma place à l'occasion de cette main jouée hier en Cash Game Full Ring NL100. Faites vous plaisir et donnez moi vos avis, votre analyse en commentaire. La suite du coup sera donnée lundi :

 

 

Milieu de parole, je touche QQ . Je relance un limpeur plutôt tight (ErikMagnus) 4,5 BB. Je suis payé par lola et le limpeur. Le pot fait 14,25. Il est à noter que nous sommes tous les 3 deep, le plus petit tapis ayant 126 BB.

 

 

Sans-titre-3-copie-1.png

 

 

 

Le flop semble favorable avec des petites cartes mais il est dangereux avec des tirages dans tous les sens. Il s'agit de faire le ménage avec mon over-paire et j'envoie donc 12 $ soit un poil moins que le pot. Seul lola paye en position. Je connais parfaitement le loustic car je le croise quasiment à toutes mes sessions.

 

Il s'agit d'un régulier de la limite, très aggressif. C'est plutôt un bon joueur mais il est capable de move très borderline. Il est donc difficile à lire. Je sais que - en général - quand il a touché, il envoie du lourd.

 

 

Sans-titre-4.png

 

 

La turn ne semble pas changer grand chose si ce n'est qu'il rajoute un tirage couleur, à coeur maintenant. Avec juste une paire, je préfère contrôler la taille du pot et je checke. A ma grande surprise, lola  envoie un bet de 39 dans un pot de 37 . Ce n'est pas un over-bet à proprement parler, mais ce move est tout de même assez violent.

 

 

 

Sans-titre-5.png

 

 

 A ce moment là, je sais plus où j'habite. Un floating des familles une mise de protection avec une over-paire ou un brelan

 

 

A l'image d'une emission de télé-réalité, je te propose le thème "Vis ma vie" ! A ma place, tu fais quoi ?

 

 

 

1/ Fold : tu es le jeune padawan de Maître Stefal. Sauf à avoir le jeu max, avec au minimum une quinte et sur un tableau dépourvu de tirage couleur (c'est bien trop aventureux, jeune inconscient ) l'oracle Belge t'as appris de toujours folder sur une mise adverse.

 

2/ Call : quand tu sais plus quoi faire tu fais ta calling station. Comme une moule accrochée à son rocher, tu t'aggrippes à ton over-paire. Ben ouais quoi, j'ai la cote pour toucher mon 2 outer, et en plus, t'as vu dans ton rêve cette nuit Paul le Poulpe te prédir le gain d'un gros pot avec brelan de dame.

 

3/ Relance : c'est le moment de montrer qui c'est le patron . Une bonne relance fera le plus grand bien à ce petit prétentieux. Et  pourquoi pas un all in pour info, le move fétiche d'un dénommé Kof. AH AH, l'homme qui réussira un bluff contre le grand Raulvolfoni n'est pas encore né !!!

 

 

Question complémentaire : en cas de call ou relance, que compte tu faire ensuite ?

 

Biz, Raulvolfoni.

 

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 20:51
Notre chèr Patriiiiick (Bruel bien sûr pas Fiori) a lancé le débat sur la réalité ou non des cycles de chance et de malchance dans le Poker. Pour lui, c'est clair que c'est une réalité et il faut en tenir compte dans son jeu. Par exemple, il n'hésite pas à dire - dans ses commentaires du WPT sur Canal + - qu'il faut éviter la confrontation avec tel joueur qui vient de remporter plusieurs coups de suite car il est dans un rush et donc FORCEMENT, on va se casser les dents contre lui. En cas de bad run, il conseille de faire le dos rond, de resserer un maximum le jeu et attendre que le cycle s'inverse.

Alors ? Qu'est ce que c'est ces conneries !! Et oui, d'aucuns se gossent devant une analyse aussi empirique et dénuée de tout fondement cartésien.

Certes, mais qui n'a pas connu ces périodes où quoique l'on fasse, quelque soit les cartes en mains, on perd toutes les confrontations, des 70/30, des 80/20 et j'en passe. A l'inverse, parfois tout nous réussit. Les coins flips tombent de notre coté, on chatte les brelans, on touche la couleur river etc ....

Je met au défi quiquonque de me dire qu'il n'a pas connu ces périodes. Le jeu n'est pas linéaire même si les cartes sont distribuées de façon aléatoire. Jetez 100 fois une pièce en l'air, celle ci ne va tomber exactement une fois pile et la fois suivante face. Non, il y aura peut être 5 fois de suite pile puis 1 fois face puis encore 3 fois de suite pile etc .... et sur le long terme, les piles et les faces vont s'équilibrer. Car à un moment donné, il y aura une série de face importante.

Si on fait le lien au poker, vous allez vivre des périodes où vous perdrez tous vos coins flips (le bad run) et inversement. Mais attention, cela ne veut pas dire que c'est parce que vous venez de subir 5 bad beats de suite que la chance va s'inverser à court terme !

De plus, la confiance (ou l'inverse la déprime) va accentuer ce phénomène de cycle. Vous êtes en pleine déveine depuis une semaine, dès que vous partez all in, vous prenez un bad beat. Vous allez commencer à modifier votre jeu et souvent dans le mauvais sens (par exemple vous n'oserez plus relancer et vous perdez en agressivité).

Bon, vous avez compris, je vais clairement à l'inverse de la tendance d'une majorité de bloggeur qui pense que ces cycles n'existe pas. Pour moi, c'est une réalité incontestable et il faut en tenir compte "raisonnablement". Par exemple, en cas de bad run, ne pas s'acharner, faire des courtes sessions ne dépassant pas une heure en cash game, jouer des plus petits buys en tournoi ou SNG.

Allez, je vous souhaite à tous un bon good  rush .... enfin .... sauf si vous êtes à ma table .
Biz. Raulvolfoni.
Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 11:11

Waouw, en ce moment ca run pas trop mal. J'ai le sentiment (pourvu que ca dure) d'avoir trouvé les meilleurs formats pour faire monter ma bankroll. Ceux où je me sens vraiment bien pour jouer mon meilleur jeu et qui sont en même temps les plus profitables en terme de rapport risques-rentabilité.

- 1ère chose : j'ai stoppé le grindage MTT, véritable puit sans fond pour ma bankroll. C'est sûr, remporter un MTT à 5000 joueurs ou + ca fait rêver ! Mais soyons réaliste, il faut non seulement très bien jouer mais en plus chatter comme un porc pour faire une grosse perf avec des fields aussi importants. Maintenant, je m'offre juste un petit plaisir avec le gros donkement à 11 $ du dimanche soir sur PS et pis c'est tout !



- Cash Game : je pense (restons prudent ...) avoir trouvé le meilleur format qui me permet de grinder dans de bonnes conditions la NL25. Je multitable sur 8 tables en jouant très agressif avec mes belles mains pré et post flop. Stop au slow play sauf évidemment avec les nuts. En jouant 1h30 - 2 heures, j'arrive à environ 600 mains ce qui représente pour moi le volume optimal pour une session. J'arrive à conserver ma concentration et la lucidité pour jouer mon meilleur jeu. Et 600 mains , ca laisse le temps de toucher quelques premiums, de trouver des bons spots, de destacker les fishs aggro, et ........ de se refaire si on a pris quelques bads beats en début de session  ! J'ai aussi découvert que le multitabling m'évite de tilter car lorsque je prends un gros bad beat, je n'ai pas le temps de ruminer ou de refaire le coup 100 fois dans ma tête en me disant "mais c'est pas possible". L'action est sans cesse présente et je sais qu'une configuration favorable va se représenter très vite sur une des 8 tables.

Ci dessous, mon graph de progression cash game depuis l'achat du tracker soit début avril 2009 (soit 4 mois de jeu). Un gros up les 2 premiers mois (avril & mai). Puis un bad run énorme tous le mois de juin qui me fait redescendre quasiment à zéro. Du mieux au mois juillet mais avec quelques points négatifs dans mon jeu (voir post précédent) puis après les réglages réalisés fin juillet, les gains repartent up up !!






- Les satellites rebuy : la poule aux oeufs d'or ! Quelle bénédiction ces sats sur PS !! Il y a de quoi monter une bankroll en ne jouant que ça !!!!!  Après les sat rebuys WSOP, les sat rebuys EPT, je me concentre maintenant sur le sat rebuy à 5,50 $ pour Daily Eighty soit un ticket de 55 $. Extrêmement profitable, le niveau est tellement fishy !!!


La courbe sharskope ci dessus parle d'elle même. Le point d'inflexion à 430 games played correspond à l'arrêt des MTT et le grindage en sat rebuys. On voit tout de suite la différence ! Et encore, il y a quelques jours, sur un sat 8,80 $ rebuy pour le sunday warm up, je suis sorti proche de la bulle sur un bad beat (AK vs QJ all in pre flop en combat de blindes). Dommage , un ticket de 215 $ en jeu qui aurait été mon plus gros gain poker !!! Mais bon, on va pleurer .


- Rakeback sur Full Tilt VS Reload Bonus sur PS : j'avais ouvert un compte sur Full Tilt via un compte de Rakeback parce que j'en avais marre de laisser un rake important sur PS sans contrepartie digne de ce nom. Mais depuis, j'ai enfin réussi à passer Silver Stars sur PS. Cela donne quelques avantages supplémentaires notamment les points FPP qui grimpent 50 % plus vite. Et surtout, PS offre en ce moment un reload bonus jusqu'à 300 $ !!! Ce bonus est tout à fait atteignable car PS donne 6 mois pour y arriver. J'ai donc fait un versement pour toucher un bonus de 212 $. Il me suffit de grinder environ 800 VPP par mois pendant 6 mois et hop in the pocket !! Je met donc entre parenthèse Full Tilt et en avant le grind sur PS !!

Biz. Raulvolfoni.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 20:57
Quelles sont les mains de départ qui m'ont fait perdre le plus ?
On retrouve assez étonnament plusieurs petites paires. 
- Paire de 2 :  une grosse perte de -25$. J'ai gagné une seule fois un gros pot (7,40$ ) et perdu également un seul gros pot (8,70$) brelan vs brelan AS. Par contre, beaucoup de petites pertes du fait d'avoir suivi des raises pre flop sans toucher mon brelan. Mais mis bout à bout, on arrive aux -25 $ ...
- Paire 66 : -25 $. Un seul gros gain de 19$ dans un family pot. A l'inverse, un coup mal joué de ma part qui me coute 15 $ avec vilain qui touche couleur river. Il me surelance all in, je le vois en bluff arrachage et paye. De plus, je perds 6 fois entre 6$ et 2,75 $ sur des coups pas toujours bien joué de ma part. Je dois lâcher plus vite cette petite paire notamment si - trop cher pour aller chercher le brelan - si post flop je n'ai ni mon brelan ni la position.
- Paire de 9 : -19 $ !!! Un seul gros gain de 17,60 $ full vs brelan. Beaucoup de gains intermédiaire (6,50 à 1$). Par contre, une grosse perte de 14$ sur un coup mal joué : je m'enflamme sur un baby flop et les tapis volent alors que vilain avait touché son brelan de 5. Je perds beaucoup de coups entre 8 et 2 $ (14 fois tout de même !!!). J'y reviendrai un prochain jour, le gros donkament de PS du dimanche (29000 joueurs) démarre !!
BIZ.


Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 20:17
Après quasiment dix milles mains jouées en cash game (presque exclusivement en NL25 full ring), une analyse des mains de départs me semble opportune à réaliser. Dans ce post , je vais d'abord étudier les mains de départs qui m'ont le plus rapportées. Suivra ensuite l'analyse des plus grosse pertes .



Ouf, la main qui me rapporte le plus est bien AA !! Et pas qu'un peu !! Avec 113 $ de gains avec cette seule main de départ sur un total de 193 $, c'est ni plus ni moins que 58% de mes gains totaux en cash game !!!

C'est presque un choc !! En fait, je me demande si je sais jouer au poker parce que cela veut dire qu'en dehors de cette main, mes gains seraient donc très faibles !!

Ensuite, 6 autres mains de départ se détachent nettement en terme de gains : 88, QQ, AQo, KK, AJo,10-10.
- 88 : l'explication me semble simple à trouver , j'ai certainement été chanceux en touchant plus que de normal mon brelan.
- QQ et KK : normal pour des prémiums encore que les gains devraient être plus élevés avec KK mais il est à noter que je ne l'ai touché que 35 fois (en moyenne, j'aurais du recevoir environ 50 fois chaque main).
- AQo et AJo : c'est assez surprenant car il s'agit de mains piègeuses - surtout AJ - et qui sont de plus très nettement devant leurs petites soeurs pareillées. En dehors de la variance, 2 explications peuvent être avancées : 1/ je les joue assez prudemment et j'évite de m'envoyer en l'air avec (tout l'inverse d'AK, on pourra le constater plus tard). 2/ j'ai reçu ces mains plus de 70 fois.
- 10-10 : pas de remarque particulière à ce sujet.

Intéressons nous maintenant aux mains qui n'apparaissent pas dans ce classement alors qu'elles devraient y être

- AKs : seulement 13 $ de gains !!! Certes, je n'ai reçu cette main qu'à 25 reprises (ce qui est très peu), mais ca n'explique pas tout !! Je n'ai gagné qu'un gros gain (15$) où j'ai touché couleur max vs couleur hauteur 8 du vilain. A l'inverse, j'ai également perdu une seule fois gros (12$) contre 9-3s qui touche double paire sur la river. Pas de bol sur ce coup là !!
- AKo : reçu 75 fois pour une perte de -2$ . Aïe Aïe .. Aucun gros gain mais beaucoup de gains moyens (11 fois un gain entre 8$ et 3$). Par contre 2 grosses pertes : 15$ contre probablement une couleur (j'ai payé un gros check raise au turn mais j'ai couché sur all in de vilain devant le board Kc4c45cJ) et 12$ contre un brelan de 10 idéalement joué par vilain. A noter aussi une perte de 9$ sur un coup poissard (je paye un all in pre flop contre AKo qui touche couleur grâce à 4 piques sur le board...sick).

- JJ : seulement 13 $ de gain et reçu 55 fois. Un énorme erreur de ma part qui me coûte 18$ car je paye une surrelance à tapis ; évidemment  je tombe contre KK. Mon dieu quel fish je suis !!! Je perds aussi 11$ en jouant tout aussi mal (si si c'est possible) puisque je m'envoie en l'air sur un flop Q-10-8 contre AQ.

Je continue l'analyse demain - notamment les paires moyennes - et les cartes pareilles - en attendant au dodo !!
Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 20:05
J'ai décidé d'installer un tracker afin de progresser dans mon jeu, d'analyser les coups à tête froide. Effectivement, il faut bien admettre qu'en ce moment j'ai plutôt la tête bouillante après les sessions de poker  - en général ca fait AGRHHHH ou bien NOOOOOOOOOON ou encore MAIS C'EST PAS VRAI !!!!!!!!! Et Bizarrement, ca ne favorise pas l'analyse .

Après lecture de nombreux blogs, mon choix s'est rapidement porté sur Poker tracker. Vous avez la possibilité de profiter de 60 jours gratos avec toutes les fonctionnalités. Alors autant en profiter et je ne regrette pas, c'est vraiment un outil formidable.

Alors faites comme moi, direction www.pokertracker.com et vous téléchargez la version FREE TRIAL. C'est hyper simple, même moi j'y suis arrivé !!! Ensuite, pour l'utilisation et les petits réglages à faire, je vous recommande de consulter cette vidéo sur Dailymotion, c'est très bien fait, les explications sont hyper claires et on comprend tout immédiatement  www.dailymotion.com/relevance/search/poker+tracker/video/x7eby1_tutoriel-pokertracker-3-instalation_webcam. Pour progresser dans l'analyse, faites aussi un tour sur www.clubpoker.net/forum-poker/Poker-Tracker-le-tutoriel-t34093.html 

J'utilise particulièrement 2 applications de poker tracker :

- la première est le HUD qui vous donne le profil des joueurs en direct en fonction de l'historique de mains observé par le tracker. Il faut donc attendre une dizaine de mains jouées pour faire parler les stats. Le profiling possible est digne d'un épisode des Experts Miami. Vous pouvez choisir parmi une centaine de statistiques qui vont retracer le comportement du joueur à la table dans toutes les situations. Evidemment, vous devez faire un choix pour n'afficher que les stats qui vous paraissent les plus importantes. Pour commencer, je vous conseille d'en retenir 3 et lorsque vous serez familié avec l'outil, vous pourrez en ajouter d'autres. Pour exemple, voici comment ca se présente :

Sur la première ligne, les infos de base, nom du joueur et nombre de mains observés. Sur la 2ème ligne, j'ai choisi les stats suivantes : VP$IP (le nombre de mains jouées volontairement donc hors BB) - PFR (le % de relance pre flop) - Total AF (l'agressivité générale du joueur, notamment post flop).
Sur cet exemple, je remarque tout de suite dadicool qui joue plus d' 1 main sur 2 avec en plus une certaine agressivité. Normalement, un bon client que l'on doit pouvoir pièger en le laisser miser. A l'inverse, un joueur comme naib87 a le profil du joueur sérieux tight agressif. Autant que possible, j'eviterai les confrontations avec ce joueur sauf en cas de gros jeu.


- la seconde application très précieuse est le compte rendu de toutes vos sessions. L'idée est de faire un replay des mains clés pour voir les erreurs ou à l'inverse ce qui a bien fonctionné. Poker Tracker donne aussi la possibilité de consulter ses résultats en fonction des mains de départ. Après 2217 mains voici celles qui m'ont le plus rapportées :


L'historique de 2217 est encore un peu juste pour tirer des conclusions, mais on peut voir quelques tendances : on retrouve logiquement les grosses paires (AA QQ JJ), quelques paires petites et moyennes (10-9-6-5). En dehors des pockets paires, des mains à potentiel mais dangereuses KQs, AQo, KJs, A10o avec lequelles j'ai piègé quelques vilains. Par contre, on remarque l'absence de KK et AK. Concernant AK, je suis légèrement perdant (-1,10$ sur 28 mains), je vais donc annalyser les replays pour comprendre ce qui merdoie. Concernant KK, c'est une de mes plus grosses pertes :


Alors bien sûr KK : joué 8 fois et pas un seul gros gain. A l'inverse, j'ai mangé 2 boards assassins (4 coeurs sur l'un et top paire du board qui double sur l'autre). Ensuite, des mains à problèmes comme K10s, QJs, et quelques Ax. On trouve beaucoup de cartes pareillés, je les surjoue surement. Des belles pistes de travail !!

Bisous. Raulvolfoni.
Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 21:34

En voilà une question qu’elle est bonne ! En effet, lorsque je découvre cette main, j’ai des rêves de chips plein la tête et finalement cela se transforme assez souvent en cauchemar.

En effet, quel est le problème : vous allez entendre, vous allez lire (sur nombre de sites internet ou de livres à 2 balles) que c’est une main exceptionnelle, une des 3 ou 4 meilleures du Hold Hem, qu’il faut la jouer agressivement au point de ne pas hésiter à partir tapis pré flop avec.

Voilà la plupart du temps ce que vous retiendrez sur cette main. En tout cas, c’est ce que j’ai retenu et bien mal m’en a pris. Alors si comme moi, joueur principalement de Cash Game, vous vous rendez compte que cette main commence à vous coûter une fortune, je vous propose d’aller plus loin dans la réflexion (*) :


La question FONDAMENTALE à se poser sur la façon de jouer cette main est : êtes-vous sur un tournoi ou sur une partie de Cash Game ?

En Cash Game :
AK reste une main à tirage et, si vous la jouez trop agressivement notamment en balançant votre tapis pré flop, vous foncez droit dans le mur. En effet, personne ne va passer pré flop son TT/JJ/QQ (avec des réserves bien sur, en fonction de la profondeur de tapis) et même parfois vous verrez des types vous caller avec des petites paires (55/66). Donc si vous partez tapis avec AK, vous allez être payé tout le temps. Et vous ne serez quasiment jamais payé par AJ ou AQ. En combinant le fait que vous ne serez payé que par des paires (qui sont favorites à 52-55%) et KK/AA (qui vous écrase), vous allez perdre forcément plus d'argent avec AK qu'en gagner.

Pré flop, je vous recommande donc de faire un 3bet (en position ou hors de position), mais si vous relancez et êtes sur relancé par un joueur plutôt calme, il est sage de seulement payer et de voir le flop.

Si votre 3bet est relancé, vous avez une décision difficile. Il n'y a pas de bonne réponse, car en payant vous verrez tout, du bluff (où vous n'êtes pas de toute façon un favori énorme!) à la paire d'as (que tout le monde ne sous joue pas). Sans la position, c'est difficile de payer car si vous ne touchez ni A ni K vous allez devoir abandonner, avec la position c'est déjà plus facile.

  

En tournoi :
A l’inverse, en tournoi, AK (et à la limite AQ) est un monstre car vous avez une fold equity très importante en poussant votre tapis avec : vous allez gagner soit parce que votre adversaire va passer (il pourra passer QQ/JJ même s'il voit votre main car il ne veut pas forcément jouer son tournoi sur un coin flip à ce moment), soit parce que vous gagnez le coin flip. Au final, dans ces conditions et en prenant en considération la Fold Equity, AK est un "favori" à 60-70% plutôt que 50%.



En conclusion: quand vous voyez AK, pas d'excitation et jouez cette main prudemment. Vous gagnerez beaucoup plus avec AK post flop (contre AJ qui ne lâche pas sa top paire par exemple) qu'en balançant le tapis preflop et n'étant payé que par des mains plus fortes.

(*) Je précise qu’une partie de l’analyse vient de l’excellent blog d’Eric Larcheveque qui m'a beaucoup inspiré.

Repost 0
Published by raulvolfoni - dans Stratégie
commenter cet article